La pluie et le vent s'étant invités aux festivités, chacun s'est réfugié dans le bois... où nous attendaient les campements des soldats mais aussi les fauconniers. L'occasion de découvrir également les rapaces nocturnes et même de les caresser !

Malheureusement je n'avais pas d'objectif lumineux avec moi (ne fût-ce que le petit 50mm f1.8), leçon retenue pour la prochaine fois !